gratification

gratification

gratification [ gratifikasjɔ̃ ] n. f.
• 1362; lat. gratificatio « libéralité »
1Somme d'argent donnée à qqn en sus de ce qui lui est dû. cadeau, 1. don, libéralité, pourboire, récompense. Gratification de fin d'année. étrennes. Gratification cachée, illicite. dessous-de-table, pot-de-vin. Spécialt Ce qui est fourni par un employeur en sus du salaire. Gratifications diverses remises aux salariés ( 2. prime) , aux vendeurs ( guelte) .
2 Psychol. Ce qui gratifie; sentiment de satisfaction lié à une bonne image de soi ( valorisation). « Toute sincérité mérite un peu d'attention, une petite gratification » (Sarraute).
⊗ CONTR. Retenue. Déception, frustration.

gratification nom féminin Somme d'argent donnée à quelqu'un en plus de ce qui lui est dû ; pourboire. Supplément de salaire versé de manière régulière ou non, en vertu d'un usage ou d'un engagement de l'employeur ou prévu dans un accord ou une convention collective ; prime. (par l'intermédiaire de l'anglais gratification) Satisfaction narcissique. ● gratification (synonymes) nom féminin Somme d'argent donnée à quelqu'un en plus de ce qui...
Synonymes :
- gracieuseté
Supplément de salaire versé de manière régulière ou non, en...
Synonymes :
Contraires :

gratification
n. f.
d1./d Somme d'argent accordée à qqn en plus de son salaire.
d2./d PSYCHO Sentiment de satisfaction, de valorisation du sujet à ses propres yeux.

GRATIFICATION, subst. fém.
A. — Ce qui est accordé à titre de faveur, de libéralité. Accorder une gratification à qqn; solliciter une gratification. Nous accordons une gratification de 300 livres à un homme de génie qui illustre la nation (MARAT, Pamphlets, Charlatans mod., 1791, p. 275). Un jour de fête où la garnison de la citadelle aura reçu une gratification de vin, tu tenteras la grande entreprise (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 336) :
1. ... on a retrouvé la liste des gratifications royales accordées aux artistes en cette anné 1745. Un sieur Rousseau, musicien, y figure pour sept cent quatre-vingt-douze livres.
GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1948, p. 218.
B. — Somme d'argent donnée à quelqu'un, spontanément ou en vertu d'un usage, en plus de ce qui lui est dû. Les gratifications du jour de l'an. Si la chose est bien faite, je donnerai dix francs de gratification aux imprimeurs, c'est bien le moins, puisque c'est de ma faute, en partie (VILLIERS DE L'I.-A., Corresp., 1886, p. 150) :
2. En outre de ces gratifications, qu'il annoncera aux officiers mariniers, matelots et soldats, dans le cas où ils les auront méritées...
Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 61.
P. ext. Pourboire. Donner une gratification au cocher, au portier. Elle prélève là-dessus dix centimes, qu'elle donne au gosse comme gratification (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 62).
DR. Prestation fournie par un employeur en sus du salaire. À titre de gratification. Les heures supplémentaires donnent droit à une gratification que le Tarif fixe à 25 centimes par heure (BOUTMY, Typogr. parisiens, 1874, p. 41). Le salaire brut se déduit du résultat ainsi obtenu, en ajoutant, le cas échéant, les gratifications et les rappels (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 168) :
3. Les gratifications (...) peuvent constituer un droit pour le salarié si leur versement est rendu obligatoire par la loi, la convention collective, le règlement intérieur ou le contrat, ou s'il découle d'un usage établi.
L'École ménagère fr., 1956, n° 3, p. 52.
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1362 « libéralité, don qu'on fait à quelqu'un » en partic. « en récompense de quelque service » (cité ap. DEHAISNES, Hist. de l'art en Flandre, 446 ds DELB. Notes mss : Item une gratification a des compagnons qui l'aidèrent); 2. 1475 « faveur, reconnaissance » (Ordonn. des rois de France, éd. Pastoret, XVIII, 153 ds BARTZSCH, p. 137 : nostre presente grace, confirmation, gratification, octroi et declaracion). Empr. au lat. class. gratificatio « bienfaisance, gratification ». Fréq. abs. littér. : 134.

gratification [gʀatifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1362; « reconnaissance », 1475; du lat. gratificatio « bienveillance, faveur », du supin de gratificari. → Gratifier.
1 Somme d'argent donnée à quelqu'un en sus de ce qui lui est dû. Avantage, cadeau, don, gracieuseté, libéralité, récompense. || Gratification accordée à un employé, à un porteur ( Pièce, pourboire), à un concierge ( Étrennes). || Gratification de fin d'année. || Gratification trimestrielle, annuelle, ordinaire, extraordinaire. || Gratification cachée, illicite. Arrosage (C., 1.), dessous (de table), pot-de-vin.
1 Outre deux cents pistoles de gages fixes, je reçois de lui, de temps en temps, de petites gratifications (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, XI, X.
2 Une petite gratification d'un rouble-argent, qu'il ne sollicita pas, mais qu'il ne refusa pas non plus.
Th. Gautier, Voyage en Russie, XVI, p. 246.
3 S'il arrive à son maître de joindre au peu qu'il lui doit chaque semaine une gratification, elle proteste, comme fâchée (…)
M. Jouhandeau, Chaminadour, II, VI.
4 Elle prélève là-dessus dix centimes, qu'elle donne au gosse comme gratification. Il prend aussitôt sa course vers la place des Fêtes, et transforme sa récompense en boules de gomme.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, V, p. 62.
2 Dr. « Prestation fournie par un employeur en sus du salaire, à titre de récompense ou de rémunération exceptionnelle, soit spontanément, soit en vertu d'un usage, soit même à la suite d'une promesse » (Capitant). || « Les gratifications sont toujours assimilées au salaire en matière d'accident du travail et en matière fiscale » (Capitant). || Gratification sous forme de doublement du salaire du mois de décembre. || Gratifications diverses remises aux ouvriers ( Bonus, prime, surpaye), aux vendeurs ( Guelte).Mar. Chapeau (de mérite).Anciennt. Complément de traitement alloué aux fonctionnaires. Allocation, indemnité(s).
5 La misère, secrète encore chez le directeur de la Guerre, et qui avait pour paravent un traitement de vingt-quatre mille francs, sans compter les gratifications, était donc arrivée à son dernier période chez l'employé.
Balzac, la Cousine Bette, Pl., t. VI, p. 183.
3 a (Angl. gratification, de to gratify; → Gratifier, 3.). Psychol. « Impression de satisfaction correspondant à un succès attendu, en opposition à la déception, quand l'attente n'est pas satisfaite » (H. Piéron, Vocabulaire de la psychologie, p. 122).
6 Toute sincérité mérite un peu d'attention, une petite gratification, il faut bien, quand quelqu'un se livre ainsi à vous (…)
N. Sarraute, le Planétarium, p. 34.
b Psychan. Sentiment de satisfaction (lié à un succès, attendu ou non) qui valorise ou revalorise le sujet, psychologiquement frustré, à ses propres yeux.
7 (…) lorsque Ferenczi, après avoir introduit dans sa technique certaines frustrations excessives imposées aux malades, prit tout à coup le parti contraire et poussa l'esprit de gratification jusqu'aux embrassades thérapeutiques, Freud mit le holà à ces fantaisies dangereuses dans une lettre où la sévérité ne le cède qu'à l'humour.
S. Nacht, Guérir avec Freud, in la Nef, no 31, p. 167.
CONTR. (Des sens 1. et 2.) Retenue. — (Du sens 3., a.) Déception. — (Du sens 3., b.) Frustration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужно сделать НИР?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gratification — is the positive emotional response (happiness) to a fulfillment of desire.Maturity is often defined as the ability to delay gratification (patience), and progress as the real or imagined perception of movement towards gratification.Western… …   Wikipedia

  • gratification — Gratification. s. f. v. Don, liberalité qu on fait à quelqu un. Il a bien receu des gratifications. ce qu on luy donne n est pas une pension reglée, ce n est qu une gratification, une simple gratification. il ne faut point regarder cela comme le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gratification — Grat i*fi*ca tion, n. [L. gratificatio: cf. F. gratification.] 1. The act of gratifying, or pleasing, either the mind, the taste, or the appetite; as, the gratification of the palate, of the appetites, of the senses, of the desires, of the heart …   The Collaborative International Dictionary of English

  • gratification — (n.) 1590s, from M.Fr. gratification or directly from L. gratificationem (nom. gratificatio) obligingness, complaisance, noun of action from pp. stem of gratificari (see GRATIFY (Cf. gratify)) …   Etymology dictionary

  • Gratification — Gratification, lat. deutsch, Vergünstigung, Schenkung; gratificiren, schenken, belohnen …   Herders Conversations-Lexikon

  • gratification — I noun beatitude, benefit, bliss, cheer, comfort, delectation, delight, elation, enchantment, enjoyment, exhilaration, felicity, fruition, gladness, glee, happiness, indulgence, joy, jubilation, merriment, pleasure, rapture, relish, satisfaction …   Law dictionary

  • gratification — [n] satisfaction delight, enjoyment, fruition, fulfillment, glee, hit, indulgence, joy, kicks*, luxury, pleasure, recompense, regalement, relish, reward, sure shock*, thrill; concept 410 Ant. disappointment, dissatis faction, upset …   New thesaurus

  • gratification — [grat΄i fi kā′shən] n. 1. a gratifying or being gratified 2. something that gratifies; cause for satisfaction 3. Archaic reward or recompense for services or benefits …   English World dictionary

  • gratification — (gra ti fi ka sion ; en vers, de six syllabes) s. f. Libéralité qu on fait à quelqu un. •   Nos états donnèrent des gratifications pour cent mille écus, SÉV. 83. •   Des gratifications particulières d environ quatre mille louis à Racine, VOLT.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gratification — n. 1) to express gratification 2) deep, profound; instant gratification 3) smb. s gratification at * * * [ˌgrætɪfɪ keɪʃ(ə)n] instant gratification profound deep smb. s gratification at to express gratification …   Combinatory dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”